Natures mortes

Natures mortes
 
Serge Boucher


Stéphane trouve refuge chez deux êtres mus par une sollicitude trouble : deux vies étriquées. Chez Jean-Guy, Stéphane fuit les problèmes familiaux, connaît un certain répit, découvre la liberté du geste consenti. Six ans plus tard, chez Diane, la détresse partagée éveille le désir, les murs ravivent la mémoire, rappellent la mort. Mais, dans ce monde d’esseulés, la rencontre des corps n’a jamais lieu. Toujours, ils demeurent distincts et seuls.
DIANE
[...]Peut-être parce qu'y faut être aussi fragile qu'une fleur pour pouvoir les apprécier. Aussi... vulnérable. C'est fou mais c'est quèqu'chose que j'ai ben d'la misère à m'débarrasser. Y sont fanées pis j'trouve encore le moyen de trouver ça beau. J'trouve ça ben d'valeur de jeter des fleurs à poubelle. Ça m'fait mal au cœur.
Distribution :
3 personnages (1 femme et 2 hommes)

Collection Théâtre

ISBN 9782922182439
5,25 x 8,25 po
160 pages
18,95 $
Paru en 2002
Distribution en Europe
Librairie du Québec
Distribution au Canada
Diffusion Dimedia
© Dramaturges Éditeurs 2017, Tous droits réservés
Nos publications peuvent être commandées dans toutes les librairies.