Mort de peine

Mort de peine
 
Yvan Bienvenue


Un chien meurt, frappé par un chauffard, comme une manifestation du dérisoire tragique ordinaire. Cette mort, de trop comme toutes les morts, fera basculer Yan dans ses souvenirs, douloureux pour la plupart. Il se met dès lors à se confier. Son récit, comme un air de blues, nous transporte dans un univers peuplé de personnages en-allés. Il creuse son passé comme il creuse une fosse pour le chien. C'est pourtant bien plus que le chien qu'il enterre, c'est toute sa douleur.
On connaissait pas le silence
Le silence de mort
Le silence du manque d'air
Comme si tout l'oxygène
Était remplacé par le vide
T'as pus d'pression d'air sués tympans
Tout d'vient creux et sourd`
Le sang t'coagule dins carotides
Tu sens une oppression
Comme si on t'couchait en d'ssous d'une planche
S'aquelle on déposait des pierres
L'une après l'autre
Lentement
Que tu souhaites que ça arrête
Mais que ça continue
Que tu y voies pas d'fin
Pis qu't'es sûr que tu vas mourir
Que tu peux pas survivre à ça
Comme une souris
Dans l'coil du boa
Tu finis par vouloir mourir
Que c'est l'seul moyen de r'trouver 'a paix
T'es d'toute façon pus capable de te t'nir debout
Trop étourdi
Par le spin
Distribution :
3 personnages (1 femme et 2 hommes)

Collection Théâtre

ISBN 9782896370009
5,25 x 8,25 po
80 pages
13,95 $
Paru en 2009
Distribution en Europe
Librairie du Québec
Distribution au Canada
Diffusion Dimedia
© Dramaturges Éditeurs 2017, Tous droits réservés
Nos publications peuvent être commandées dans toutes les librairies.