Là
 
Serge Boucher


François se retrouve au restaurant de son enfance qui sera démoli pour faire place à une pharmacie. Tous les habitués se réunissent pour fêter l’événement. Le trouble de François tient du malaise qui balaie les souvenirs, la nostalgie, les velléités, les aspirations, les doutes… pour ne laisser place qu’à la vie. Car là se trouve une galerie de portraits à croquer sur le vif.
« Dans la cuisine du restaurant de mon enfance, je m’asseyais derrière le passe-plat qui ne servait pas. De là, je voyais ce qui se passait dans le restaurant, les clients, le va-et-vient continu... Tout un microcosme défilait devant moi, marquant à tout jamais mon imaginaire. Le passe-plat : une fenêtre, une ouverture sur le monde. Et il y a certains événements qui auraient pu changer le cours de l’histoire, dont la force a déposé une empreinte d’une précision insoupçonnée, qu’il faut restituer à tout prix, un jour ou l’autre. C’est plus fort que tout. C’est là… Dans le ventre. S.B. »
FRANÇOIS
Les murs vont disparaître… On jette des murs à terre… pour en rebâtir d’autres, on remplace des murs par d’autres murs… On construit, on démolit, on reconstruit… sur des souvenirs… Y a quèqu’ chose qu’on peut pas démolir… qu’on pourra jamais effacer… Parce que c’est là… (il montre son cœur, son ventre). Ce qui s’est passé dans ce lieu, cet espace… ce carré de terre, nous appartient… Dans cent ans, deux cents ans, des hommes, des femmes vont s’retrouver ici… Jusqu’à temps que quelqu’un, en passant sa grand-rue, en pointant son doigt, dira… Là, c’tait le restaurant d’mon enfance… Là, c’était le Jean Coutu d’mon enfance, là c’était…
Distribution :
18 personnages (10 femmes et 8 hommes)

Collection Théâtre

ISBN 9782922182880
5,25 x 8,25 po
160 pages
17,95 $
Paru en 2007
Distribution en Europe
Librairie du Québec
Distribution au Canada
Diffusion Dimedia
© Dramaturges Éditeurs 2017, Tous droits réservés
Nos publications peuvent être commandées dans toutes les librairies.