ACTUALITÉS

L'incroyable légèreté de Luc L.

L'incroyable légèreté de Luc L.
 
Pierre Guy Blanchard
Christian Essiambre
Luc LeBlanc
Philippe Soldevila


Préface de René Cormier
Sénateur acadien indépendant pour le Nouveau-Brunswick

Après Les trois exils de Christian E. et Le long voyage de Pierre-Guy B., les mêmes créateurs se retrouvent ici pour accueillir dans leur confrérie un nouveau venu qui, selon l’expression consacrée, n’a pas besoin de présentation en Acadie. Et la question que se poseront ses camarades de scène, justement, s’ancrera à ce constat
: pourquoi, malgré son immense talent et son charisme hors du commun, Luc L. a-t-il besoin «d’être présenté» dès qu’il quitte son coin de pays? Pourquoi ne le connaît-on pas déjà, «ailleurs»?
Luc LeBlanc, Pierre Guy Blanchard et Christian Essiambre sont trois gars du Nord, nés à quelques kilomètres les uns des autres. Tout de même assez exceptionnel, comme hasard de la vie… Trois artistes si connus, consacrés, et dont la carrière est si prolifique… Ils sont nés en 1970, 1980 et 1982, respectivement. Douze années, donc, entre le plus vieux,  Luc LeBlanc, et le plus jeune, Christian Essiambre, tous deux de McKendrick. Pierre-Guy Blanchard, de Charlo, est entre les deux.

Ils ont tous les trois fréquenté les mêmes écoles et les mêmes arénas, étudié à l’Université de Moncton puis travaillé au Pays de la Sagouine. Ils excellent dans leur art, se respectent profondément, mais présentent trois « énergies », trois profils psychologiques entièrement différents.

Ces « trois gars » ont en commun de ne pouvoir s’investir à moitié, que ce soit dans leur vie personnelle ou professionnelle. Pour reprendre l’expression anglaise du jeu de poker, ils sont tous trois du type all in, avec ce que cela implique de positif et de périlleux.

Leurs racines géographiques communes ont fait en sorte qu’ils ont connu, chacun à leur époque, un univers relationnel riche et unique, tant en société que familialement. Ce qui frappe, aussi, en les entendant raconter leurs histoires de jeunesse, c’est la rudesse de leur environnement social, qui ne semblait pas donner dans la dentelle : batailles sanglantes, exploits dangereux, bravades,  violence, alcool, confrontations… Leur Bronx à eux, quoi.   La jungle, dont ils se sont tirés indemnes.
LUC L.

Merci à tous les gens ici ce soir d’être à l’enregistrement de mon talk-show : « l’Acadie right icitte ». (…) Y en a-tu que c’est la première fois qu’ils assistent à un enregistrement télé ?
(Il choisit quelqu’un dans la salle.)
Vous monsieur, c’est votre première fois à l’enregistrement de mon talk-show ?
(…)
C’est quoi votre nom monsieur ?
(La personne dit son nom.)
Ben je vais vous appeler Gérard ! Comme ça je ne vais pas me mêler. Vu que c’est de la télé, si vous voulez pas être reconnu, y a personne qui va savoir ! (…) Ce soir, vous allez être le capitaine de l’équipe. Ça vous va ça ?
(…)
Super !
(Au public.)
Alors il y a des petites consignes avant qu’on commence.
Y a des caméras un peu partout. S’il vous plaît, ne passez pas devant les caméras.
(À Gérard.)
Gérard ! J’me fie sur toi. C’est très important que personne ne passe devant les caméras sinon ça scrape la take ! OK ? Parfait.
(Au public.)
Ah oui ! Fermez vos cellulaires aussi. C’est le temps de les fermer, là ! Parce que je pense que c’est la seule chose que le téléphone intelligent fait pas par lui-même. (…)
Distribution :
3 personnages (3 hommes)

• Lauréat du Prix de la critique de l'AQCT 2014-2015 - Catégorie Meilleur texte original, Québec
Commentaire du jury :

« Porté par une narrativité captivante, ce récit honnête, habile et touchant se construisait avec intelligence malgré une apparente simplicité. Le monologue de Pierre-Guy B. sur Istanbul, particulièrement marquant, suscite l’admiration. »

Collection Théâtre

ISBN 9782896371419
6 x 9 po
120 pages
16,95 $
Parution janvier 2020
Distribution en Europe
Librairie du Québec
Distribution au Canada
Diffusion Dimedia
© Dramaturges Éditeurs 2019, Tous droits réservés
Nos publications peuvent être commandées dans toutes les librairies.